Adobe et le Flash : Qui a dit que l’iPhone n’avait pas les performances nécessaires ?

Adobe Flash (Not Supported on the iPhone).

Depuis l’annonce officielle de l‘iPad par Steve Jobs, il ne fait aucun doute que l’objet est sujet à de nombreuses critiques, et notamment en ce qui concerne son énorme point noir : l’absence de support « Flash ».

Selon Adobe, ce défaut n’a absolument pas lieu d’être puisque le Packager pour iPhone et le Plug-In Lite permettraient aux applications Flash d’être converties en applications iPhone/iPod Touch, mais également de lire les contenus dynamiques majoritairement présents sur Internet.

Adobe affirme que l’application mobile Flash pour l’iPhone est opérationnelle depuis maintenant plusieurs mois et que la décision n’a jamais été de leur ressort, mais de celui d’Apple qui refuse catégoriquement d’installer une technologie dont la firme de Cupertino n’est pas propriétaire à 100%.

Avez-vous déjà essayé de vous rendre sur le site d’Adobe depuis votre iPhone pour y installer le Flash Player ? Testez, et vous comprendrez. 😉

Adobe affirme également que le Plug-In Adobe Flash Lite pour mobile est certes consommatrice en ressources, mais qu’il n’a jamais été sujet à polémique puisque tous les utilisateurs étaient au final ravis de pouvoir enfin consulter le Web dans son intégralité. En effet, rappelons que le Plug-In est disponible depuis plusieurs années sur la plupart des mobiles et smartphones et qu’il n’a jamais provoqué le moindre défaut de compatibilité.

Adobe pointe donc une nouvelle fois du doigt l’hypocrisie d’Apple face aux exigences de ce dernier et met en avant cette évidence : l’iPhone étant l’un des mobiles les plus puissants du marché, il ne fait aucun doute que les performances de ce produit permettent à coup sûr de faire fonctionner le Flash sur leur OS. Les tests en labos l’ont démontré mais la commission d’Apple n’en a jamais tenu compte !

Il reste toutefois une alternative qui semble vouloir se mettre en place : le HTML5.

Mais là encore, il serait nécessaire que le reste du Web suive cette lignée. Et cela n’est pas gagné car le Flash reste bel et bien le format d’encodage vidéo et l’outil « dynamisant » (menus et contenus dynamiques sur les sites Internet) le plus utilisé et le plus répandu sur la toile.

Le deux géants vont-ils un jour finir par se mettre d’accord ?

Steve Jobs et sa firme cesseront-ils un jour de ne juger que par leur technologie propriétaire ?

Le HTML5 va-t-il finir par réellement supplanter le Flash ?

Autant de questions qui devraient finir par trouver chacune leur réponse d’ici la fin de l’année avec le développement du HTML5.

Qu’en pensez-vous ?

Sources : ElectricPig

Manu

J’en pense que le flash ne m’a jamais manqué en presque 3 ans d’expérience iPhone et que donc je m’en fout.

Voir même, j’espère qu’on pourra le désactiver si il fait son apparition et qu’il est trop consommateur de ressources.

A la question: « Steve Jobs et sa firme cesseront-ils un jour de ne juger que par leur technologie propriétaire ? »
J’espère que non, c’est ce qui a fait le succès de la pomme et c’est comme ça que je l’aime.
Dans un monde hyper concurrentiel, je ne comprend pas que les gens préfèrent se mettre à la place des concepteurs plutôt que de passer à la concurrence.

iphone3gs

Là est tout le fond du problème… 🙂

En effet, on retrouve dans le duel « Adobe vs Apple » celui qui oppose les Pro-Apple au reste du Monde :
– L’un privilégie la compatibilité et la coopération et l’autre l’homogénéité et la privatisation par le biais de la censure afin de se préserver de tout incident extérieur.
– L’un choisi la compatibilité et subit les ravages de la pub, et l’autre ne lit que difficilement 30% des sites webs dans leur intégralité (composants dynamiques + flux vidéo) mais ce qui a pour avantage de ne pas remettre en cause sa sécurité. 🙂

L’un comme l’autre ont leur avantages et leurs inconvénients.
Reste maintenant à trouver un juste milieu mais je suis persuadé que la censure ne sera jamais la meilleure solution à adopter. 😉

Pour ma part, je pense que le HTML5 n’aura aucun avenir du moment qu’Internet Explorer ne le prendra pas en charge.
De la même manière que le Web sur un produit Apple mobile (comme l’iPod, l’iPhone et l’iPad) n’aura d’avenir tant que le Flash et/ou le HTML5 seront fonctionnels (ce qui implique que plus de 70% des sites web comprenant des flux vidéo subissent une refonte afin de permettre la mise en place du HTML5, ce qui est loin d’être gagné). 😉

Ouioui

C’est vrai que le fait de ne pas avoir le flash sur iPhone ne gêne pas trop la navigation, sauf dans certain cas ou les sites sont entièrement fait en flash et la malheureusement on se trouve bloqué et impuissant devant ces « lego »