Internet et les générations.

Les supports numériques séduisent de plus en plus les 50-59 ans.

La radio, le matin au réveil, le journal feuilleté avec son café, les applications mobiles explorées sur le trajet du travail, Internet et des revues professionnelles consultées au bureau, puis la télévision regardée le soir en rentrant, une partie de jeu vidéo occasionnelle ou un CD lancé en préparant le dîner… En une journée, les Français ont en moyenne 39,6 contacts médias et multimédias, selon l’étude « Media in Life » de Médiamétrie.

L’institut d’études comptabilise comme « contact » l’accès à un média donné au sein d’un quart d’heure, peu importe la durée de consommation. De même, regarder deux heures de télévision représente huit contacts médias.

Surconsommation des 13-24 ans

Année après année, ces contacts sont plus nombreux. Au nombre de 36,1 en 2006 puis de 37,8 en 2007, ils ont encore augmenté de 2,6 % par rapport à 2008.

Ce dynamisme est à imputer aux « médias jeunes », notamment Internet et le téléphone mobile. En 2009, Internet et la consommation des médias traditionnels sur le Web (télévision de rattrapage, radio en ligne, presse sur le Net, écoute de musique sur Deezer) avaient été adoptés par plus de 50 % des Français, contre 44,3 % l’année précédente. Les « autres pratiques multimédias hors ordinateur » couvrent désormais 73,2 % de la population, en progrès de 6,9 points. Surconsommés par les plus jeunes – 34 % des jeunes de 13 à 24 ans ne regardent déjà plus la télévision sur un support traditionnel -, les médias numériques séduisent aussi de plus en plus les 50 à 59 ans. Cette tranche d’âge a progressé plus vivement (+ 1,7 point) que l’ensemble de la population (+ 1 point) en nombre de contacts, à la faveur de l’adoption de médias numériques.

La démocratisation de ces supports a augmenté le nombre de médias avec lesquels les Français entrent en contact : en 2009, plus de 28 % des Français consommaient au moins quatre grands médias en une journée. Ils étaient 18 % en 2006.

Mais cette poussée des médias numériques n’a pas entamé la domination des médias « classiques » que sont la télévision, la radio et la presse. Couvrant la quasi-totalité de la population (98,7 %), ces supports rythment la journée médiatique des Français. Ils enregistrent des pics de consommation le matin, pendant les matinales de la radio, à midi, pour le journal de 13 heures, puis entre 19 et 23 heures, pour une soirée très cathodique. La télévision reste reine avec 15,8 contacts en une journée par personne. La radio, premier média en déplacement et sur le lieu de travail, totalise 9 contacts quotidiens. Elle devance Internet (4,6 contacts) qui passe pour la première fois devant la presse cette année (3,2). Cette dernière se consomme, en revanche, de plus en plus sur le Net, souligne Médiamétrie

Source