Adobe pourrait attaquer Apple en justice

Selon IT World, Adobe a décidé d’engager des poursuites contre Apple dans les semaines qui viennent. Bien que le rejet constant de Flash par la firme à la pomme soit le cœur du problème, les raisons qu’Adobe pourrait invoquer ne sont pas claires.

Adobe va-t-il se rebiffer face à Apple ?

Confronté au boycott inflexible de Flash sur tous les terminaux mobiles de la firme à la pomme (iPhone, iPod et iPad), l’éditeur aurait décidé d’engager des poursuites. C’est ce que rapporte le journaliste Steven J. Vaughan-Nichols sur le site IT World. Il évoque des sources proches d’Adobe pour qui la dernière manoeuvre d’Apple aurait mis le feu aux poudres.

Dans la foulée de l’annonce d’iPhone OS 4, la firme de Cupertino a modifié le contrat d’utilisation de son kit de développement pour bannir tout logiciel de développement n’utilisant pas les API d’Apple et les langages Objective-C, C, C++ ou JavaScript. Exit donc la suite Flash Professional CS5 qui contient un outil permettant aux développeurs de convertir leurs applications Flash et AIR pour l’iPhone. A noter que d’autres acteurs sont concernés par cette restriction et non des moindres : Microsoft avec Silverlight et Novell avec MonoTouch.

Adobe n’a jamais évoqué publiquement la possibilité de poursuivre Apple. Et si tel était le cas, son angle d’attaque n’est pas si évident. Car, comme le relève AppleInsider, Apple n’a jamais rien promis à Adobe et a toujours gardé la même ligne en répétant que Flash ne convenait pas à l’iPhone.

Source : zdnet