La TMP sera disponible en premier chez Virgin mobile

Virgin Mobile et le diffuseur TDF ont annoncé, jeudi 22 avril, un accord pour être les premiers à lancer, au second semestre 2011, la télévision mobile personnelle, qui permettra notamment de regarder la télévision sur son mobile en diffusion hertzienne.
Le lancement de la TMP était initialement programmé en France pour 2007, mais il était depuis en suspens car les différents partenaires n’arrivaient pas à s’accorder sur le modèle économique de ce mode de diffusion, et notamment sur qui, des opérateurs, des chaînes ou des diffuseurs, devait financer le réseau.

Facturation en « pack » ?

Dans cet accord, « le financement du réseau est assuré à 100% par TDF qui lui-même refacturera à ses clients diffuseurs comme nous », a expliqué à l’AFP le patron de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bézieux, selon qui Virgin Mobile aura, au lancement commercial, « une période d’exclusivité de plusieurs mois ». En ce qui concerne la facturation du client, le dirigeant a précisé qu’il était « plutôt enclin, à ce stade, à réfléchir à des packs avec la télévision incluse ». Olivier Huart, patron de TDF, a lui précisé que l’exclusivité accordée à Virgin Mobile est temporaire, de « moins de six mois ». Et que les investissements pour son groupe étaient de l’ordre de « plusieurs dizaines de millions d’euros », sans plus de précisions. Le communiqué indique que le service, qui concernera aussi les autres opérateurs mobiles du groupe Omer Telecom (Tele2 Mobile, Breizh Mobile, Casino Mobile), « couvrira 50% de la population française métropolitaine, ce qui représente plus de 2.500 communes, bien au-delà de la couverture minimum fixée par le CSA (30%) ». Le coût de la TMP pour l’abonné sera de « quelques euros par mois ».

Désengorger les réseaux de téléphonie mobile 3G

La TMP, déjà lancée en Corée du Sud, au Japon et dans quatre pays européens (Italie, Suisse, Pays-Bas, Autriche), reposera en France sur la technologie DVB-H, norme dérivée de la TNT.
Elle permettra de désengorger les réseaux de téléphonie mobile 3G, qui diffusent déjà de la télévision sur mobile mais risquent d’arriver à saturation, et d’assurer aussi une meilleure qualité de diffusion. Les opérateurs télécoms assurent quant à eux que leurs réseaux 3G sont amplement suffisants.

Source