L’Etat fait marche arrière concernant les avertisseurs de radars

 

 

 

 

 

 

 

 

L’actualité de ces derniers temps ne montrait que ça, les avertisseurs de radars et leurs interdictions par l’Etat fait grande polémique depuis quelques temps. Nous vous en avions fait part ici.

 

En effet l’Etat, avait une politique agressive concernant la sécurité routière ces dernières semaine. Dans leur ligne de mire, les avertisseurs de radars qu’ils soient en applications sur nos mobile ou autres. La grogne des usagers c’est vite fait savoir avec en soutien quelques politicien de l’UMP.

 

L’Etat, pourtant plus que décidé à faire passer sa proposition de loi, a finalement fait marche arrière.

 

Hier, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration a signé un accord avec l »AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et Utilisateurs de Technologies et d’Aide à la Conduite).

 

Les participants ont convenu d’engager un travail en commun en vue de développer un ensemble de fonctionnalités contribuant à améliorer la sécurité routière. Les services de l’Etat apporteront ainsi leur appui à la diffusion de l’information, qu’il s’agisse des vitesses autorisées, de l’état du trafic ou de la lutte contre la somnolence.
S’agissant du respect de la limitation de vitesse, il a été convenu que les avertisseurs de radars seront transformés en assistant d’aide à la conduite permettant de signaler les zones dangereuses. En complément des radars pédagogiques qui seront placés sur des secteurs routiers accidentogènes, les zones dangereuses seront ainsi signalées sur la longueur de l’itinéraire afin de permettre aux automobilistes d’adapter leur vitesse en fonction des limitations et des circonstances.
Tout est bien qui fini bien, finalement et je pense que tout le monde y trouve son compte. D’un côté les avertisseurs ne disparaissent pas et de l’autre côté ils ne doivent plus signaler la présence d’un radar mais d’une possible zone dangereuse.
Les applications devront ainsi faire une mise à jour pour correspondre aux exigences de l’accord signé, nous allons pouvoir voir une une mise en avant de l’état du trafic ainsi que de la lutte contre la somnolence.
Attendons maintenant ces mises à jours pour voir ce qu’il en est vraiment. En attendant venez en discuter avec nous sur notre forum.
A très bientôt.